About the author

Bruno Etchenic

Rédacteur en chef Informaticien de profession, créateur du blog portail-aviation en 2012. Rédacteur des actualités du (feu) magasine Air Fan

Related Articles

4 Comments

  1. 1

    Anonyme

    Vous êtes très amateur, vous devez regarder plus les specifications techniques, l'architecture de l'avion et les simulations de comportement de vol pour savoir juger l'efficacité d'avion.

    Reply
  2. 2

    Bruno

    L'article n'est pas fait pour comparer techniquement les deux avions; il suffit de lire le titre. De toute facon, qui le pourrai, simplement sur papier? Une reele comparaison avec ce que l'on sait de chacun des deux avions s'etalerai sur des dizaines de pages. Sans vouloir ceder a la facilité, des pros les ont deja comparés. Armauisse a rendu un rapport final ne laissant aucun doute. Les neerlandais un simple tableau recapitulatif, mais avec les memes resultats. Les coreens n'ont pas distribués de notes, mais l'ef a ete elliminé. Pour l'inde on ne peux rien dire, car la raison officielle de la victoire du finaliste est une question de prix.

    Et pour finir, cher lecteur, depuis les annees 80 un avion ne se juge plus par ses performances de vol, mais par sa capacité a evoluer dans une bulle electronique de guerre mieux que les autres. Voir plus loin, plus discretement, recevoir des informations, les traiter, brouiller les autres. La plateforme aerienne est devenue secondaire.

    Reply
  3. 3

    Anonyme

    Je tiens à préciser que si, le typhoon à des caractéristiques de "chasseur pur" supérieures au rafale, notamment le rapport poids/poussé et un radar plus orienté combat aérien et avec une plus grande "allonge". Mais ces caractéristiques se voient en Dogfight ou en BVR a la rigueur (en supposant de disposer de missiles ayant aussi une grande "allonge").
    La bonne question n'est pas de savoir qui gagnera un combat rafale/Typhoon, mais de quoi à besoin l'inde exactement… A priori le caractère totalement omnirole et le prix ont été déterminants, deux arguments de dassault.

    Reply
  4. 4

    Bruno

    Sur le papier les performances sont meilleures, au niveau de la performance, l'eurofighter est meilleur. Il vole plus haut et plus vite. Mais ça s’arrête là. Dans un combat aérien aujourd'hui ce n'est pas ce qui compte. Et le radar captor de l'eurofighter n'est pas plus capable qu'un rafale équipé d'un RBE2 PESA (et encore moins avec l'aesa) car justement les autres capteurs rentrent en compte, et la situation tactique présentée au pilote grâce à la fusion des données, ce qui lui permets moins de gymnastique lors d'un combat aérien. Et moins un pilote passe de temps à chercher dans son cockpit, et plus il se concentre sur le combat proprement dit, à ne pas perdre de vue son adversaire.
    Et on l'a vu, il y a eu au moins trois épisodes où l'EF s'est pris une déculottée. Et un radar "orienté" air-air ça ne veut rien dire. C'est l’électronique embarquée qui traite le signal qui lui confère ses vraies
    performances.
    Et une dernière fois, ce n'est pas le sujet de l'article. A la limite il y a le rapport suisse que j'ai mis en ligne qui pourrai présenter le sujet.

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2015 Tous droits réservés "Le portail des passionnés d'aviation"