About the author

Bruno Etchenic

Rédacteur en chef Informaticien de profession, créateur du blog portail-aviation en 2012. Rédacteur des actualités du (feu) magasine Air Fan

Related Articles

22 Comments

  1. 1

    Antoine Romano

    Mais un avion volant au ras du sol sera quand même détectable pas les radars aéroportés comme les AVACS ou bien ceux des intercepteurs. Qu'en est il de la furtivité "verticale" du F-35, et du Rafale? Mise à part le fait que leurs entrées d'air sont masquées par les rebords des ailes.

    Reply
    1. 1.1

      Bruno Etchenic

      Contre les menaces aériennes, et surtout les avions radar, le F-35 garde l'avantage pour ce qui est de la furtivité. Mais la France n'a aucun ennemi potentiel équipé de ce genre d'appareils.

      Reply
    2. 1.2

      Anonyme

      l'awacs ne verra pas plus que le radar du F22 ou du F35 ! même pire puisqu'il est en théorie derrière ces avions de chasse qui sont là aussi pour le défendre !! et derrière le mont blanc , tu crois qu'un awacs verra un Rafale volant au fond de la vallée de Chamonix ! non , le seul radar capable de détecter derrière une montagne , c'est un radar trans horizon de type Nostradamus de THALES France , car il envois ces ondes vers l'espace et celle si rebondissent sur les couches atmosphériques en hautes altitudes , et atteignent l'avion par le haut ! et non sur un plan horizontal !

      Reply
    3. 1.3

      Anonyme

      pour certains qui n'ont rien compris au document plus haut , non , la furtivité ne rend pas l'avion invisible , seulement sur une seule bande de fréquence , X , les radars ne fonctionnent pas tout en bande X ! en France , on possède un radar , c'est même plus qu'un radar , c'est une simple antenne reliée à un super calculateur , il n'émet rien mais il est seulement en réception , donc furtivité = 0 , il reçoit les bandes de fréquences TV , FM et téléphone cellulaire , le passage d'un avion , furtif ou non va perturber les émissions radio en tout genre car les fréquences radio ont chacune un mode de propagation propre à elle même ! ce radar reçoit les ondes et le calculateur permet de savoir si ces ondes ont été perturbées , pour l'instant , la portée est assez courte , de lors de 150 km , mais celle si sera certainement augmentée dans un proche avenir , lors du 14 juillet 2014 , le ciel Parisien était justement protégé par ce radar , pour en interdire le survol non autorisé ! donc , les mêmes ordinateurs qui ont servis à concevoir les formes qui servent à la furtivité , servent aussi à concevoir les radars anti furtif !! arrêter de gober la propagande américaine , c'est puéril

      Reply
    4. 1.4

      Anonyme

      Bien dit! Ces cow-boys d'americains sont parfois vraiment lammentables… F-22 par ci, F-35 par là… ces avions sont capables d'infliger 22g aux pilotes si leurs commandes de sécurité se désactivées… à ce compte là envoyez un drone et on n'en parle plus!

      Reply
    5. 1.5

      Trebor

      Et à ce compte-là, il vaudrait mieux envoyer un drône pour la vie du pilote. (h.h.h)

      Reply
    6. 1.6

      Anonyme

      L'awacs lui est tres facilement détectable… à partir du moment ou tu sais ou il est , tu sais ce qu'il voit. il ne reste plus qu'a passer la ou il ne voit pas età basse altitude plus on s'éloigne de la source radar plus les zones d'ombres sont grandes et nombreuses. Pire, à basse altitude le rafale se joue du relief pour fausser son propre signal radar. Dans le meilleur des cas tu sauras qu'il y a un avion dans le coin mais pas exactement où et avec un comportement bizarre, à moins bien sur de mettre des supers calculateurs sur le coup… pire à basse altitude si tu sais ou est la source radar, tu peux "déplacer" ton signal radar. Lorsque tu passes dans une zone éclairée tu peux en théorie te faire passer l'espace d'un instant pour une simple mongolfiere qui vole à 10 km/h alors que toi tu vas 100x plus vite…
      La parade la plus simple consisterait à avoir plusieurs awacs sur une même zone. Mais déployer une armées d'awacs coûte cher et c'est un risque énorme (ce sont comme de grosses vaches avec une antenne sur le dos qui coutent tres cher… un véritable tir au pigeon de luxe). Si les américains ne veulent pas de rafale sur le chasse gardée (Brésil) ce n'est pas pour rien…la furtivité du rafale est maximale en terrain escarpée (amérique centrale…).
      Ailleurs, c'est moins grave, ils sont protégés pas les océans qui eux sont tous plats…idem dans le moyen orient ou les reliefs sont relativement doux…

      Reply
  2. 2

    Antoine Romano

    AWACS et pas AVAC, pardon:/

    Reply
    1. 2.1

      Trebor

      Awac se prononce Avac en français. Le double V transformé en double U en anglais est le plus vicieux des chevaux de Troie de toute l'histoire.

      Reply
  3. 3

    Anonyme

    Même pour un AWACS le Rafale est difficile à détecter lorsqu'il est en suivi de terrain car il est dans le clutter de terre. Il y a tout lieu de penser que si un AWACS le détecte dans ces conditions, c'est qu'il est en portée du Meteor.

    Reply
    1. 3.1

      Anonyme

      Ca dépend, le rafale peut être détecter par un AWACS si il allume son radar.

      Conclusion : cet avion n'est pas indétectable

      Reply
    2. 3.2

      Bruno Etchenic

      La puissance nécessaire à l’émission d'ondes électromagnétiques et le traitement des interférences causées par la proximité du sol réduisent fortement la portée d'un radar aéroporté. Au même titre que le dessin du F-35 retarde sa détection par le même type de radar. A ce jeu là, on pourrait presque annoncer un statu-quo.

      Reply
  4. 4

    Anonyme

    De toute façon la furtivité est utile dans un conflit envers une nation ayant la même avance technologique ou ayant une force aérienne limiter force est de constater que aujourd'hui la majorité des conflit se fais contre des faction armée dépourvue de soutient aérien et même en rase-motte un avion "moderne" (3 eme génération) passant a plus de mach 1 a ses chance face a un RPG. Le constat est que seul les avion ultra-polyvalents ou bien des intercepteur est des bombardier de soutient sont réellement utile au force armée et cette course a la furtivité n'est pas forcement utile dans les conflits actuels.

    Reply
    1. 4.1

      pechu pistou

      Et puis pour tout dire le plus grand danger des chasseurs aujourd'hui est leur prix. Quand on n'a plus de flotte de millier d'appareil on n'assure plus les mêmes missions. Une ouverture dont va s'empresser de profiter… les drones. La course à la qualité technologique est un leurre. Demander à l'armée allemande 45 fâce à l'armée rouge ou aux phalanges fâce aux légions romaines. Tout arme atteint son paroxisme avant de devenir un bijou couteux et inneficace. Il est temps de tourner la page. Contenton nous d'appareil plus modeste, polyvalents et nombreux pour ne pas avoir peur de les risquer et faisons autre chose.

      Reply
  5. 5

    Bruel Pascal

    Pour faire de l'appui sol, un avion comme le A-10 a largement démontré qu'il était beaucoup plus capable que le "pointus" de l'Air Force (F-15, F-16) et surtout qu'il encaissait mieux les coups.
    Or à basse altitude, on a plus de chance de se prendre une balle. D'où l'intérêt d'un avion bi-moteur.
    Pendant la première guerre du Golfe, les pilotes de A-10 ont fait de la chasse aux chars et aux Scud de nuit alors que cet avion n'était pas du tout prévu pour ça !
    Il a démontré, à qui voulait l'entendre, qu'un avion peut être efficient sans être hi-tech, ni hyper-coûteux. A l'heure des budgets de défense qui diminuent partout en Europe, il faudrait se poser la question du rapport coût / efficacité sur le choix de nos équipements.
    Heureusement que la France dispose du Rafale. Même s'il ne vaut pas le A-10 pour le straffing, et pour son niveau de protection à la ferraille du champ de bataille, je pense qu'il a largement démontré ses qualités de polyvalence. Quand on voit les déboires technique du F-35 et l'explosion de son coût de développement, on peut se demander si ça en vaut vraiment la peine. Je plains sincèrement les pays qui ont voulu participer à ce programme : non-seulement ils n'en auront pas beaucoup (réduction de format minimaliste), mais ils n'oseront même pas s'en servir en OPEX de peur d'en perdre !

    Reply
  6. 6

    Eric

    Dire que le Rafale est furtif est un foutage de gueule incroyable. La SER annoncée ci-dessus ne peut être correct SURTOUT si le Rafale veut être effectif au combat, c’est-à-dire avec des missiles et des bombes. La majorité des experts sont d’accord pour dire que le Super Hornet, qui n’est pas du tout classé comme étant furtif par les USA, est plus furtif que le Rafale.

    En suite c’est pas comme si le Rafale est le seul avion qui puisse voler à basse altitude. D’ailleurs les européens ont bien vite remarqués que leur tactique d’attaque au ras du sol n’était pas payante lors de la guerre du golfe de 1991.

    Reply
    1. 6.1

      tori

      J’ai envie de dire bullshit mais restons cordiale.

      Il n’y a pas besoin d’être dans le secret des dieux pour voir que le rafale est matériellement plus furtif qu’un f18. Un peu de notion de base suffiront.

      Reply
      1. 6.1.1

        Eric

        Les moteurs du Rafale sont clairement visibles de devant, les canards, la queue en angle droit, la cross de ravitaillement fixe, la boule optronique, etc. ne sont pas du tout des éléments furtifs.

        Il ne suffit pas de mettre quelques dents de requins ici et là pour rendre un avion furtif.

        Sur le net il y a des photos du Rafale sans moteur pris de face et on voit clairement “à travers” l’appareil.

        C’est difficile à avouer pour les français mais le Rafale est très cher et aucune force aérienne (sauf la FAF pour raisons politiques) en veut vraiment. Voler en 2040-2050 avec un avion à peine plus performant qu’un F-16 n’est pas acceptable pour une force aérienne qui se veut sérieuse.

        Reply
        1. 6.1.1.1

          Bruno Etchenic

          “Les moteurs du Rafale sont clairement visibles de devant,”

          Vous ne confondez pas avec un F-15 un F-14 ou un Mig 29 ?! Dans la veine d’air du Rafale il y a une chicane. Seul le haut de la turbine est visible. Mais l’onde électromagnétique se propageant sous forme d’onde, elle est altérée avant de revenir à son point de départ. D’où la présence de matériaux RAM et de dents de requin à l’intérieur de la veine. En plus de cela, en mode de pénétration en basse altitude, les entrées d’air, semi ventrales, sont incrustées dans le fuselage et non visibles. C’est le résultat d’une recherche évident de réduction de SER.

          les canards, la queue en angle droit, la cross de ravitaillement fixe, la boule optronique, etc. ne sont pas du tout des éléments furtifs.”

          Tous les éléments ne sont pas intégrés, c’est clair. Mais les canards comme la queue sont des éléments qui sont quasiment intégralement fait de matériaux composites. En gros, c’est comme si ils étaient en bois. Ils réfléchissent très mal les ondes électromagnétiques. Pour la perche de ravitaillement, c’est la même chose. Les inconvénients d’une perche rétractable ne se retrouvent pas dans ses avantages.

          Au lieu de regarder ce qui ne semble pas “faire furtif”, on peu plutot regarder tout ce qui nous montre que des recherches ont été faites pour supprimer les points les plus importants, mais avec toujours la même recherche de rapport cout/efficacité.

          Il ne suffit pas de mettre quelques dents de requins ici et là pour rendre un avion furtif.

          “Sur le net il y a des photos du Rafale sans moteur pris de face et on voit clairement “à travers” l’appareil.””
          déjà répondu à ça plus haut.

          C’est difficile à avouer pour les français mais le Rafale est très cher et aucune force aérienne (sauf la FAF pour raisons politiques) en veut vraiment.

          Dans quel monde vivez vous ? Deux clients ont déjà signés, et c’est à l’heure actuelle le chasseur le plus moderne disponible sur le marché.

          “Voler en 2040-2050 avec un avion à peine plus performant qu’un F-16 ”

          Rarement vu une aussi mauvaise foi, ou une méconnaissance aussi flagrante.

          n’est pas acceptable pour une force aérienne qui se veut sérieuse.

          L’évolutivité du système d’arme de l’avion lui permettra de rester à la pointe dans bien des domaines jusqu’à cet horizon là, et ce, sans aucun doute ! Je pourrais argumenter, mais je sens que ça ne servirai pas à grand chose.

          Reply
        2. 6.1.1.2

          sepecat

          Je vous cite :

          “C’est difficile à avouer pour les français mais le Rafale est très cher et aucune force aérienne (sauf la FAF pour raisons politiques) en veut vraiment. Voler en 2040-2050 avec un avion à peine plus performant qu’un F-16 n’est pas acceptable pour une force aérienne qui se veut sérieuse.”

          Avouons que sur l’échelle de Richter du “sérieux” le commentaire que vous laissez est proche du maximum…
          Nul doute, en effet, que les ingénieurs de Dassault apprécieront à sa juste valeur la pertinence de vos observations.
          Etape suivante : présenter votre CV auprès du bureau d’études. La DRH locale l’étudiera avec toute l’attention requise, les “arguments” que vous présentez sur ce blog plaidant en votre faveur.
          Merci tout de même pour cette intervention.
          En ce moment de calme estival, vos propos sur le Rafale ont au moins le mérite de faire poindre un sourire, béat pour certains, narquois pour d’autres, sur nos visages halés…
          Au fait :

          “”C’est difficile à avouer pour les français…”

          Seriez-vous du genre Français ronchon, ou bien étranger et adepte du bon vieux “French Bashing” ? (Suisse peut-être, voire Anglais ou Etat-Unien).

          Reply
    2. 6.2

      Bruno Etchenic

      Monsieur, vous êtes un cas d’école de ce qu’on appelle la pratique du trolling.

      1) “Dire que le Rafale est furtif est un foutage de gueule incroyable” lancer une telle affirmation et un jugement pareil, surtout quand on apporte des arguments aussi faible, vaut mieux lancer une discussion ouverte qu’un débat stérile.

      La Ser évolue et augmente effectivement avec son emport. Exactement comme pour le super Hornet ou même le F-35 si tant est qu’il emporte un armement correct, ses deux soutes offrant un emport assez ridicule.

      “La majorité des experts sont d’accord pour dire que le Super Hornet, qui n’est pas du tout classé comme étant furtif par les USA, est plus furtif que le Rafale.”

      Clairement, furtif ne veut rien dire. Comme dire que quelque chose est beau. C’est du domaine du subjectf et ce n’est pas chiffrable. Mais le Rafale, comme le SUper Hornet, le F22 ou le F35 sont des avions qui sont conçu pour intégrer une forme de discrétion aux ondes éléctromagnétique. Alors si on utilise abusivement le terme furtif comme dans le grand public, oui, tous ces avions sont furtifs. On ne classe d’ailleurs pas les avions sous le terme de furtif. Aucun professionnel du secteur un tant soit peu sérieux n’utilise ce terme. Nous, faisant de la vulgarisation, sommes obligés de l’intégrer pour tenter d’aborder le sujet.

      “En suite c’est pas comme si le Rafale est le seul avion qui puisse voler à basse altitude. D’ailleurs les européens ont bien vite remarqués que leur tactique d’attaque au ras du sol n’était pas payante lors de la guerre du golfe de 1991.”

      Tous les avions peuvent voler à basse altitude. Mais de façon automatique et dans tous les temps et toutes les conditions de visibilité, non.

      Dire que l’attaque en ttba n’a pas été payante c’est clairement montrer que vous ne maitrisez pas le sujet ou alors que vous sortez tout du contexte pour imposer votre point de vue.

      En 91 les attaques en TTBA consistaient à survoler directement l’objectif, et c’est ce qui était dangereux. Ceci étant dit, les avions ne se sont pas fait détecter pendant le transit, ce qui prouve l’intérêt de la chose. (sauf dans un cas par les jaguar, quand un second box de chasseur a survollé quelques minutes après la même colonne de blindés au même endroit… Ils se sont fait arrosé et la tactique a évoluée).

      Ceci dit, durant les trois premiers jours du conflit, la tactique a clairement payée !

      Avec les armements tirés à distance de sécurité, ce problème a disparu.

      Reply
  7. 7

    DEAD ZONE

    Il me semble que les pilotes Brésiliens qui ont essayés SH18, Gripen et Rafale ont clairement indiqués que le rafale était le plus fuurtif des 3.
    Il n’est pas imaginable qu’ils n’aient pas fait ces comparaisons à emport comparable…

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2015 Tous droits réservés "Le portail des passionnés d'aviation"