About the author

Bruno Etchenic

Rédacteur en chef Informaticien de profession, créateur du blog portail-aviation en 2012. Rédacteur des actualités du (feu) magasine Air Fan

Related Articles

10 Comments

  1. 1

    Buddy Spike

    Ne manque plus qu'un viseur de casque (les Indiens en demandent un, Dash ou Topsight) et il sera parfait.

    Reply
  2. 2

    Chrisalain

    Merci pour ces précisions très intéressantes sur l'avantage que procure, à un missile air-air, le statoréacteur.

    Et… longue vie au Rafale !!!

    Reply
  3. 3

    sepecat

    NEZitez pas à nous donner en pature de tels articles…
    Etre informé de l'emploi d'un statoréacteur sur un missile est une chose, se le faire expliquer de façon synthétique en est une autre.
    Pari réussi.
    La fameuse NEZ en devient bien concrète et nous permet de mieux cerner à présent en quoi cette nouvelle génération d'armement apporte une supériorité évidente en général, au Rafale en particulier.
    Le propre des systèmes d'armes est d'évoluer et s'améliorer dans le temps, au fur et à mesure des standards, blocks ou autres classifications, mais le Rafale semble réellement se bonifier et maintenir un niveau élevé de qualification.

    Reply
  4. 4

    Anonyme

    AIM-120D (missile américain) à une porté de 160 km (cf Wikipedia). Alors c'est quoi le mieux ? La porté ou le NEZ ? D'après cette article le NEZ du meteor est 3 fois plus grand que celui du AIM-120D et ce dernier possède une pk de 11٪ https://defenseissues.wordpress.com/2012/12/15/aim-120d-vs-mbda-meteor/
    Les simulations de combat aériens présent telles en compte ce facteur ou c'est juste le premier qui tire qui gagne ?

    Reply
    1. 4.1

      Bruno Etchenic

      Le combat aérien est plus affaire de tactique et de maitrise de l'environnement que de performances pures. Bien entendu que celui qui tire en premier possède un avantage, mais pas forcément. Avec les Fox 1 par exemple, et l'usage de la manoeuvre de crank, celui qui était la cible pouvait assez facilement se mettre en position de tireur, tout en épuisant l'énergie du missile assaillant.
      En combat aérien, c'est celui qui a une fine connaissance de la bulle tactique dans lequel il évolue qui a un avantage… De ce point de vue là, le Rafale et la fusion des données présentée au pilote de façon synthétique donne au pilote un très net avantage. Bien avant la portée du missile ou la vitesse de son porteur.

      Reply
    2. 4.2

      Anonyme

      Bonjour,
      Merci beaucoup pour ces excellentes précision ! Alors la porté du radar du rafale qui est tant critiqué par rapport à ses concurrents n'est pas si importante que ça ? Ce serait plutôt la tactique du pilote et le spectra qui feraiet la différence en l'air ?
      Niviuk

      Reply
    3. 4.3

      Bruno Etchenic

      La portée du rbe2 pesa était en deçà des performances de portée par rapport à ses concurrents il est vrai. Mais c'était un radar intermédiaire qui préfigurait le rbe2 Aesa a antenne active qui, lui n'a rien à envier à ses concurrents. Il est en service depuis l'année dernière sur les rafale livrés neuf depuis fin 2013.

      Reply
  5. 5

    James

    Je voudrais ajouter que le radar du Rafale doit assurer 2 fonctions principales qui sont le A/A (comme ses concurrents) mais aussi du suivi de terrain en basses altitudes comme le Mirage 2000 N (ou D). D'où peut-être ce relatif manque de portée du PESA, suivant la technologie disponible à l'époque.

    Reply
    1. 5.1

      Bruno Etchenic

      L'AESA était vraiment la cible des ingénieurs. Le développement du PESA a permis au Rafale de disposer d'un radar ultra agile et véritablement multimode, faisant de l'air sol aussi bien que de l'air/air, au prix d'une portée moindre. Mais il suffit au Rafale de changer d'antenne pour voir sa portée plus que doublée. Alors que Gripen ou Typhoon doivent changer de Radar complet, et au passage de refaire tous une partie de leurs logiciels embarqués…

      Reply
    2. 5.2

      James

      Oui, PESA et AESA interchangeables, avec juste une alim un peu plus costaude pour l'AESA!

      Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2015 Tous droits réservés "Le portail des passionnés d'aviation"