About the author

Bruno Etchenic

Rédacteur en chef Informaticien de profession, créateur du blog portail-aviation en 2012. Rédacteur des actualités du (feu) magasine Air Fan

Related Articles

21 Comments

  1. 1

    Anonyme

    Un point sur l'exportation du Rafale

    Égypte 24 plus un deuxième lot de 24 possible
    Qatar 24 + 12 option au final le Qatar veut 72 chasseurs (Rafale + F-35 ?)
    Inde 36 + 20-60 en négociation

    en négociation finale
    EAU for 36-72
    Barhein for 24
    Koweït for 28
    Malaisie for 18

    Potentiel pour la future décade :
    Belgique
    Suisse
    Canada
    Finlande
    Grèce
    Pologne
    Marine Indienne
    Arabie Saoudite…

    François

    Reply
    1. 1.1

      Anonyme

      – Belgique? pour remplacer les F16 cela aurait du sens mais cela va peut être coincer au niveau des sous. Et tous les voisins du nord on pris du F35…
      Suisse? depuis le début le Rafale est surdimensionné pour leur besoin, le Gripen est tout à fait adapté (eh oui!).
      – Canada? ils ont un pied (dans la tombe) dans le programme du F35 et ils ne pourront jamais en sortir.
      – Finlande? aucune idée mais en tout cas cela serait une belle nouvelle et une très belle référence (sélection du Rafale pour calmer un peu les hardeurs de la Russie).
      – Grèce? sérieusement…
      Pologne? aucune idée mais j'en doute: les relations avec les US sont trop importantes pour eux
      – Marine indienne? la voie est ouverte mais délicate à mettre en oeuvre. En tout cas c'est plus crédible que l'Eurofighter embarqué 😉
      – Arabie Saoudite? ils se sont fait avoir avec l'Eurofighter (comme tous les autres), est ce qu'ils voudront/pourront recommencer avec un autre eurocanard? Les opex du Rafale jouent pour lui mais au final cela fait quand même beaucoup trop d'avion différent dans une seule flotte…

      Reply
    2. 1.2

      Anonyme

      Le Gripen et sous dimensionner pour nos besoin vu qu'il faut deux avions pour faire la même mission que ce que fait le F-5 et le F18 pour Davos par exemple. donc arrêtons de dire n'importe quoi. que les Suisses achètent moitié moins de Rafal que de Gripen pour qu'on puisse s'en servir plus longtemps, et tenir une mission complète.

      Reply
    3. 1.3

      Anonyme

      C'en est où, d'ailleurs, le Gripen suisse ? Je pensais qu'il y avait eu votation pour dénoncer le choix pour l'argument qu'on n'avait pas besoin de chasseur… D'autant moins s'il ne répond pas aux exigences du cahier des charges. Le rafale est de nouveau dans la course ?

      Reply
    4. 1.4

      Anonyme

      C'en est où, d'ailleurs, le Gripen suisse ? Je pensais qu'il y avait eu votation pour dénoncer le choix du Gripen pour l'argument qu'on n'avait pas besoin de chasseur… D'autant moins s'il ne répond pas aux exigences du cahier des charges. Le rafale est de nouveau dans la course ?

      Reply
    5. 1.5

      Bruno Etchenic

      Ça en est nulle part. Officieusement Ueli Maurer a fait une annonce sur la relance d'un rfp pour 2017, mais c'est tout. Donc à l'heure actuelle, les lignes n'ont pas bougées. L'annonce du mindef suisse est une gesticulation politique de plus pour un ministre ayant perdu toute crédibilité et qui, de par les prises d'intérêt qu'il a, tentera par tous les moyens d'imposer le Gripen. Ce n'est pas une critique envers l'avion, mais un fait politique. L'opinion est désormais prête à une telle annonce.

      Reply
    6. 1.6

      sepecat

      Concernant le choix du Gripen par la Suisse, j'avais suivi d'assez près ce processus et notamment sa conclusion pour le moins étonnante… du moins si l'on ne prend en compte que les critères techniques, ce que l'appel d'offres était censé faire.
      Souhaitant approfondir le sujet, j'ai depuis visionné un certain nombre de débats sur la TV suisse, traitant du remplacement du F18 et j'avoue rester dubitatif. Sur le fond. On a peine à comprendre, en effet, qu'un pays se lance dans une étude aussi approfondie entre plusieurs avions, pour ne retenir in fine que celui dont ont sait aujourd'hui qu'il ne satisfaisait même pas les critères minimum pour concourir.
      Un enfumage de première…
      On peut penser que les Suisses auraient pu éviter de faire perdre leur temps et leur argent à chaque constructeur appelé à concourir.
      Puisque seul le coût devait constituer un critère déterminant, autant s'adresser immédiatement au "moins disant", connu depuis des lustres, et acheter le Gripen "sur étagère". La Suisse y aurait gagné en crédibilité.
      Ceci dit, il est notable que cet appareil est suivi à la trace par l'odeur de corruption, puisque la plupart des pays qui l'ont sélectionné ont aujourd'hui une procédure en cours (dernier en date, le Brésil).
      Déjà en 2012, un article de Transparency International (organe suisse, visible ici : http://www.transparency.ch/fr/aktuelles/meldungen/2012_09_17_Gripen_soupcons_de_corruption.php?navanchor=) écrivait noir sur blanc en introduction :
      "BERNE – Une commission du National veut savoir si tout s’est déroulé «proprement» dans le choix du Gripen. Le passé de l’industriel de l’armement Saab ne plaide pas en sa faveur.".
      Tout est dit…
      Le Gripen sera-t-il présent dans les années à venir sous les cocardes suisses ? Probablement… et la votation enterrée en bonne et due forme.
      Cet avion donnera-t-il à la Suisse une réelle capacité d'interception ? On peut raisonnablement en douter au vu des résultats mis en évidence lors de l'évaluation.
      Ceci dit, pour une armée de l'air n'intervenant que durant les heures de bureau (cf. détournement récent d'un Boeing d'Ethiopian Airlines), il n'est même plus requis d'assurer la présence de chasseurs au-dessus des Alpes dans certains créneaux horaires. Disposer d'une bonne montre (suisse bien entendu) suffit amplement à tout adversaire potentiel ayant l'idée de venir batifoler au-dessus des montagnes.

      Reply
  2. 2

    James

    "…et sa complexité plus élevé…"
    Certes mais avec des outils de maintenance adaptés qui permettent finalement de gagner du temps.

    Reply
  3. 3

    Sébastien Pugelle

    Incroyable que ce blog soit relativement peu connu. C'est vous qu'on devrait inviter sur les plateaux télé.

    Reply
    1. 3.1

      Bruno Etchenic

      Merci, ça nous fera à tous énormément plaisir ! Mais… Il n'appartient qu'à nos chers lecteurs de nous faire connaitre 😉

      Reply
  4. 4

    Anonyme

    Ouaah !
    Merci pour cet article.
    Depuis le début de l'année, les détracteurs du Rafale apprennent à la fermer.
    Que ne l'ont-ils point fait plus tôt ?
    Dans ce monde désespérant de l'info-opinion, des petites lumières scintillent ça et là.
    En s'agglomérant on espère les découvrir galaxies.

    Gian

    Reply
  5. 5

    Nenel

    Bruno, pour le montant du programme Rafale, c'est plutôt 46 Mdrs TTC.

    Reply
  6. 6

    Patrick ADnet

    Article bienvenu ! Quoique je vous trouve d'une grande tendresse avec la presse. 🙂 On ne tire pas sur une ambulance, j'imagine.
    Et encore ! Heureusement que ne sont pas abordés les propos de certains politiques !

    Reply
  7. 7

    Anonyme

    Superbe article (un peu vengeur) , ont en redemande encore !

    Le fait de vendre ces appareils dernier cri de la technologie Française n'est elle pas un risque de voir les US par exemple venir étudier le rafale! Quel sont les assurances que des nations qui achète garde le secret ?

    Comme le dit Mr Trapier "On est surveillés, observés au minimum", par les Américains. De quoi susciter la curiosité des Américains, également à la pointe en matière d'aviation. "Les américains ont toujours observé avec une certaine surprise les capacités opérationnelles de Dassault Aviation. On sait qu'on est surveillés, observés au minimum", confie le PDG.

    LUKYCOLD

    Reply
  8. 8

    Anonyme

    J'ai oublier, magnifique photo ou l'on voie beaucoup de détail, notamment le visage du pilote avec les main levés.

    Le contre jour de cette photo nous donne aussi toutes les diverses partie du fuselage (trappe, antennes etc)

    LUKYCOLD

    Reply
  9. 9

    BT

    Merci pour cet article : c'est bien ce que l'on doit attendre d'un blog spécialisé. Continuez ainsi : non des propos de café de commerce, mais des infos techniques fiables et vérifiées. Bravo

    Reply
  10. 10

    sepecat

    Après avoir parcouru ces derniers jours plusieurs articles de presse, je constate qu'ils sont nombreux ceux qui se découvrent aujourd'hui une clairvoyance inébranlable et nous assurent qu'ils ont toujours pensé que cet avion était bien né et paré de toutes les vertus…
    Rien que de bien humain en somme.
    On comprend mieux le coup de gueule de ceux qui ont dû absorber des années durant les articles négatifs sur un appareils qui, dans les faits, démontrait ses aptitudes réelles et satisfaisait les besoins pour lesquels il avait été conçu.
    Il m'est arrivé plusieurs fois de devoir expliquer à des collègues de bureau, matraqués par les articles sur le coût supposé du Rafale, ce que représentait un appareil omnirôle et les économies d'échelle qu'il représentait.
    J'étais sûr au moins d'une chose… les gens de chez Dassault sont persévérants et ne lâcheraient pas le morceau aussi facilement (ce n'est pas vraiment dans les gènes de l'entreprise).
    Bon article en tout cas sur ce blog.
    Les choses méritaient d'être remises dans leur contexte et quelques élucubrations dénoncées.

    Reply
    1. 10.1

      Anonyme

      Bonne remarque concernant les économies d’échelle, je ne sais pas si un article existe pour faire la comparaison entre ce que cela pouvait nous coûter en entretient annuellement avec l'ancien schéma (avion de type mirage , jaguar, F1, etc) et celui ou nous aurons que des rafales. Hors bien sur les avions dédier de type Atlantic et autres.

      LUKYCOLD

      Si quelqu’un à un lien je suis preneur, sinon je pense que cela ferait aussi un bon article.

      Reply
  11. 11

    Anonyme

    Merci pour vos articles pertinent, je suis fière de mon pays, je suis fière qu'il compte parmi ses fleurons des entreprises telles que Dassault pour faire rayonner nos couleurs, et je suis inversement dégoûté de constater la félonie et l'ignorance absurde et démagogue de nos médiats traditionnels qui n'ont de médiat que le nom.

    Continuez d'écrire tous ces articles sur votre blog, c'est passionnant de les lire et je trouve qu'il rende justice au rafale et bien sur à toutes les personnes qui l'ont conçu, soutenu!

    Reply
  12. 12

    Anonyme

    Commentaire passionnant sur un avion remarquable qui rencontre enfin un succès mérité . Juste un point qui me semble important . On connaît à présent la fiabilité désastreuse des Eurofighter de la Luftwaffe (art.récent Spiegel – à peine 8 app.opérationnels sur une flotte env.100 app.)
    Qqu'un sait ce qu'il en est , concernant les Rafales armée de l'air – Marine ?

    Reply
  13. 13

    Nicolas

    Bonjour,

    encore merci pour cet article (et tous les autres)

    Il y a une erreur dans le lien sur l’article “la furtivité : comment et pourquoi faire ?” (le bon lien étant ‘http://www.portail-aviation.com/2013/10/rafale-vs-f-35-la-furtivite-comment-e.html’).

    Nicolas

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2015 Tous droits réservés "Le portail des passionnés d'aviation"