About the author

Bruno Etchenic

Rédacteur en chef Informaticien de profession, créateur du blog portail-aviation en 2012. Rédacteur des actualités du (feu) magasine Air Fan

Related Articles

9 Comments

  1. 1

    Anonyme

    Raisonner en terme d'Union Européenne est à mon sens l'erreur que vous faites. L'Europe de la défense n'existe toujours pas, hormis la brigade franco-allemande et le tiger meet. Par conséquent, chaque pays achète les ravitailleurs en fonction de ses propres besoins, et pas en se demandant ce qu'il faudrait pour l'Europe.Il suffit de voir les récents conflits aériens (Lybie, Mali, entre autre), combien de pays européens y sont allés?
    Partant de cette nouvelle façon de penser, on peut dire que la flotte est suffisante, puisque de toute façon, ça coûte moins cher de louer un avion, ou de demander l'aide d'un allié, que de l'acheter, et l'entretenir (comme les AN 124)

    Reply
    1. 1.1

      Bruno Etchenic

      Si il n'y a pas d'Europe de la Défense, il y a une Europe politique. Et cette Europe là s'engage dans des opérations extérieures. Certes, c'est faible.

      Mais pour reprendre l'exemple de la Libye, la grosse majorité des éléments de combat déployés furent européens, les américains s'étant désengagés de ce conflit. Par contre, 75% des ravitaillements en vol le furent par eux. Ce qui veut dire que pour une fois que les européens se sont entendus sur une action, celle ci n'a été réalisable que parce que les américains ont bien voulu participer.

      Et en ce sens là, il n'y a pas d'erreur. Ensuite, je compare les moyens aérien de l'Europe, car c'est plus simple, ça donne un point de vue facile à réaliser.

      Au niveau national, c'est insuffisant également. Ni les anglais, ni les français, qui sont pourtant les pays européens les mieux fournis (sic) ne peuvent subvenir au biberonnage de leurs propres appareils, sauf de façon extrêmement ponctuelle, et avec de faibles forces déployées.

      Reply
    2. 1.2

      Anonyme

      Oui, mais effectivement, une analyse précédente montre que la France (et peut-être est-ce vrai pour tous les pays d''Europe) n'a pas les moyens d'intervenir durablement de façon indépendante s'il faut engager des forces au sol. C'est acquis. Donc la flotte de ravitailleurs est cohérente avec cet état de fait.
      La France n'est plus une puissance militaire de premier plan, il faut s'y faire. Dans un pays avec un tel déficit, c'est difficile d'essayer de tenir la position du donneur d'ordre. C'est dommage mais il faut être réaliste et avoir les ambitions de ses moyens.

      Ce qui est le plus dommage c'est qu'on a créé l'Europe justement pour faire jeu égal avec les autres puissances économiques et politiques. Mais au lieu de revendiquer cette indépendance, on est resté dans l'OTAN à la botte des USA. Tant qu'on aura pas réglé cette question, c'est inutile de revendiquer jouer à jeu égal.
      Ca déborde un peu sur le thème "qui a créé l'Europe" et "Pourquoi on a créé l'Europe"…

      Reply
    3. 1.3

      Haikai

      Je serais un peu plus mesuré que vous, pour dire que "la France n'est plus une puissance militaire de premier plan"… car actuellement, il n'y a que les USA et la France qui disposent des moyens militaires pour intervenir par tout dans le monde… certes les moyens français sont plus modeste par rapport aux moyens étasuniens, mais ils n'ont que près peu d'équivalant dans le monde…
      Haikai

      Reply
    4. 1.4

      Anonyme

      L'UE c'est faite par les USA pour éviter que l'ouest ne deviennent communiste. Voir les documents déclassifiés américains.
      Allez lire l'article 42 du TUE , il subordonne l'UE à l'OTAN. G.bush à déclaré en 2001 : Toutes les nations devraient comprendre qu’il n’y a aucun conflit entre l’appartenance à l’OTAN et l’appartenance à l’UE.

      L'affaire des mistrals, les sanctions contre la russie , le TAFTA, … faut arrêter avec ce mythe de l'UE construite pour faire contre-poids au USA.

      Reply
    5. 1.5

      Haikai

      Restons dans le domaine aérien, svp…
      Personellement, je ne suis pas atlantiste, comme beaucoup de ceux qui aiment le Rafale. En tout cas, c'est ce que je pense… alors restons positif pour l'avenir.
      Haikai

      Reply
  2. 2

    Barnabé Abboud

    C'est bien là le problème ! Aujourd'hui l'Europe n'est que la somme des pays qui la composent. Je trouve très bien de lire un article parlant de l'Europe dans sa globalité et comme une unité. L'Union (Européenne) fait la force ! Et c'est surtout une réalité sur le terrain (que ce soit militaire ou économique)

    Reply
  3. 3

    pyrignis

    Bonjour, premier commentaire sur votre sitre que j'ai découvert (et dévoré) il y a peut de temps.

    Pour ce qui est des avions ravitailleurs, la capacitée (prévue) de ravitaillement des nombreux A400M commandés par des pays européens peut-elle compenser les manques lors d'opérations de projection de puissance?

    Reply
    1. 3.1

      Bruno Etchenic

      Ca peut aider effectivement, mais ce n'est pas la solution. Pour le temps sur zone et la quantité de carburant transféré ce n'est pas la panacée. D'ailleurs, je n'ai pas pris en compte les transall ng qui peuvent faire cette mission, ni les nombreux transalls équipés pour se faire. Ni en Europe, ni aux US.

      Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2015 Tous droits réservés "Le portail des passionnés d'aviation"