About the author

Bruno Etchenic

Rédacteur en chef Informaticien de profession, créateur du blog portail-aviation en 2012. Rédacteur des actualités du (feu) magasine Air Fan

Related Articles

7 Comments

  1. 1

    Gian

    Le plus surprenant sur cet avion, c’est les entrées d’air DSI.
    On verra à l’usage si ça lui sourit.

    Reply
  2. 2

    Vortex

    Le JF-17 continuera d’évoluer. Moteur plus puissant’ avionique plus évoluée, matériaux etc..

    IL N’est pas aussi performant qu’un rafale ou un typhoon, mais il apporte et apportera beaucoup en terme de capacité et ceci sans peur de sanction à la sauce US ou même … Française !

    Reply
  3. 3

    sepecat

    “…sans peur de sanction à la sauce US ou même … Française !”
    Pas sûr…
    Si cet avion vient à être exporté, je vois mal les Chinois ne pas se livrer aux mêmes pressions et interdictions d’usage que leurs homogues US vis à vis des acquéreurs, lorsqu’ils jugeront que les intérêts de l’Empire du Milieu sont divergents.
    Ce n’est pas un hasard si, y compris dans le domaine civil, les US ont toujours considéré la vente d’avions comme une activité hautement stratégique (et vu notamment d’un très, très… mauvais oeil l’arrivée d’Airbus sur le terrain de Boeing).
    Dans des environnements aussi technologiques (civils / militaires), celui qui conçoit / construit détient les clés et peut en imposer à son acquéreur, limitant ainsi l’action de ce dernier. La complexité croissante des appareils et, surtout, de leur environnement logiciel, rendent cette dépendance encore plus criante (cf. F-35).

    Reply
    1. 3.1

      sepecat

      Oups… bien entendu cet avion n’est pas stricto sensu un avion Chinois, mais leur apport n’est pas négligeable sans sa genèse ce qui, même si le Pakistan est l’interface officielle vis à vis des acheteurs, n’enlève rien sur le fond à mon précédent commentaire.
      On connaît la propension des Chinois à user de pressions… même s’ils ne sont pas, et de loin, les seuls à le faire.

      Reply
  4. 4

    Vortex

    Je comprends parfaitement votre point de vue mais je vois mal les chinois ou pakistanais faire pression sur qui que se soit dans le contexte géopolitique de containment et / ou de recherche de sous….

    De plus le programme JF17 bénéficie des avancées (en partie du moins) du programme J10 et du J20. Ce qui lui donne un potentiel énorme pour les Blocks futures.

    Cordialement.

    Reply
    1. 4.1

      sepecat

      Sur le fond, j’abonde dans votre sens et la mise à disposition d’appareils techniquement un peu moins performants, mais beaucoup plus abordables financièrement, trouvera à n’en pas douter des débouchés en nombre important.
      La compression des budgets, militaires ou autres, participera à cette évolution.
      De fait, j’aurais dû étayer un peu plus mon commentaire sur les pressions chinoises, en précisant que celles-ci sont beaucoup plus subtiles et se font plutôt par une mise en dépendance économique.
      Ayant vécu dans ma prime jeunesse à Djibouti, je continue de m’informer sur l’actualité de ce coin d’Afrique, où les Chinois sont de plus en plus présents et “envahissants” (aux dires de certains Djiboutiens), mettant un pied à peu près partout où l’investissement peut se faire.
      Les récentes déclarations du Président de Djibouti concernant l’attitude chinoise peuvent être résumées ainsi : Pour un investissement, le FMI me fait un prêt à 2% en me demandant des budgets et des feuilles de routes économiques contraignantes. Les Chinois me prêtent à 5% sans rien me demander.
      Le FMI et l’Union Européenne ont, à plusieurs reprises, attiré l’attention dudit Président sur le fait qu’il s’endettait à vitesse grand V et qu’il viendrait, forcément, un moment où ses bailleurs de fonds exigeraient quelque chose en retour.
      Ce risque ne semble pas évident, puisque Djibouti est en passe de concéder une base militaire aux Chinois, plus précisément à Obock (en délogeant au passage les Américains qui, sur ce coup là, l’ont plutôt amère).
      Je viens par ailleurs de lire, pas plus tard qu’aujourd’hui, un article laissant entendre que les accords signés récemment entre Djibouti et Pékin portent sur… la fourniture d’un certain nombre d’avions et une coopération militaire renforcée.
      Si l’on se penche de façon plus globale sur l’interventionnisme chinois au niveau du continent africain, la main mise est encore plus flagrante et les pressions s’exercent déjà dans certains pays, en coulisse, pour valoriser le retour sur investissement au profit de Pékin.
      D’aucun y verrra une énième théorie du complot. Il reste que tout ceci est largement étudié par différents organismes et/ou chercheurs et universitaires, disponible sur le web.
      De mon point de vue, mais je peux bien évidemment faire erreur, toute avancée chinoise dans le domaine technique et aéronautique participe aux même visées.

      Reply
  5. 5

    Vortex

    Je comprends mieux votre point de vue et après reflexion, je ne peut qu’être d’accord avec vous.

    Nous avons un nouvel acteur géopolitique qui fait ou va faire en gros la même chose que les autres puissances.

    Cordialement.

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2015 Tous droits réservés "Le portail des passionnés d'aviation"