About the author

Thibault Proux

Jeune ingénieur aéronautique et passionné de dirigeables.

Related Articles

11 Comments

  1. 1

    sepecat

    Très intéressantes perspectives…
    Sur un plan purement esthétique et donc forcément, subjectif, je retiendrai le trio de tête suivant :
    1 – MANNED CLOUD
    2 – WB-1010
    3 – DS2020 (peut-être ex-aequo avec AIRSHIP AIRBIA)
    De belles machines en tout cas au niveau des formes générales.
    A mon humble avis, la question de la sécurité sera l’un des obstacles les plus importants à surmonter dans l’inconscient du public.
    Même si comparer les dirigeables des années 30 et ce qui peut se faire aujourd’hui n’est pas forcément pertinent, certaines images restent fermement ancrées dans l’imaginaire collectif.
    Quant au classement ci-dessus, encore une fois totalement subjectif et sur une base esthétique, ce serait assez sympa de connaître l’avis d’autres intervenants… ou, bien entendu, le vôtre.

    Reply
    1. 1.1

      Thibault Proux

      Bonjour Sepecat, en ce qui me concerne, et en ne prenant en compte que l’esthétique et la poésie du concept, mes favoris sont le Manned Cloud et le Cruise Airship en n°1 ex-aequo, puis l’Aeolus pour son concept originale.

      Thibault

      Reply
  2. 2

    lukycold

    Bonjour,

    Les images de ces projets sont magnifique!

    Pour ma part j’aimerais avoir des info sur le sujet de ces charges en gaz comment cela fonctionne t il? Existe t il d’autre type de gaz? Pourrait il avoir des mélanges avec l’hydrogéné qui éviterais ce risque afin de resté dans la LIE ou la LSE

    Lire cet article m’a rappelé un de ces plus léger que l’air qui avait été utilisé pour survoler une foret équatoriale (brésil peut être) et il avait une plate forme afin de ce posé sur cette canopée. Les chercheurs pouvaient alors étudier les espèces qui n’étaient accessible que par la voie des air.

    Bravo pour ces articles.

    Reply
    1. 2.1

      Thibault Proux

      Bonjour Lukycold, merci pour ces questions.

      Concernant les gaz porteurs, il en existe d’autres que l’hélium, l’air chaud et l’hydrogène, et des mélanges de gaz peuvent aussi être intéressants tout en restant dans les limites d’explosivité en effet. Je reviendrai en détails sur les différents gaz porteurs et leurs caractéristiques dans un prochain article consacré au sujet.

      Concernant la plateforme gonflable posée sur les cimes des arbres, il s’agit du Radeau des Cimes, dont vous retrouverez toutes les infos ici : http://www.cleyet-marrel.com/site/Dirigeables-AS250-et-AS300-Presentation.10c52.html

      Un très beau projet, plein de poésie et qui a le mérite d’avoir été réalisé !

      Thibault

      Reply
  3. 3

    Judas

    Toujours aussi intéressant ! J’aimerai un article sur les spécificités du pilotage des dirigeables, est-ce possible ?
    Merci

    Reply
    1. 3.1

      Thibault Proux

      Bonjour Judas,

      Aucun problème pour traiter le sujet des spécificités du pilotage des dirigeables. Je ne sais pas encore si j’aurai suffisamment de matière pour y consacrer un article entier, auquel cas je l’inclurai dans un autre article.

      Que souhaitez-vous savoir exactement ? Quelles sont les difficultés particulières du pilotage des dirigeables, quelles solutions existent, ou pourraient exister ?

      Thibault

      Reply
      1. 3.1.1

        Judas

        Bonjour, n’ayant pas l’intention de m’acheter un Zeppelin NT à court terme je ne cherche pas à lire un article “pointu” mais juste à connaître les spécificités du pilotage d’un dirigeable par rapport à un aéronef trois axes comme un avion léger par exemple. 😉
        Et encore bravo pour vos articles !

        Reply
  4. 4

    Runny

    Bonjour,

    En lisant tous vos articles sur les dirigeables, deux questions me sont venues à l’esprit :
    – Y a-t-il eu à votre connaissance des projets de dirigeable gonflé “à vide” ? c’est encore plus léger que l’hydrogène. J’imagine que les contraintes sur l’enveloppe seraient trop importantes pour en faire une suffisamment légère, mais le progrès technique aidant, pourquoi pas?
    – Y a-t-il eu des projets d’aéronef “mixte” plus lourd/plus léger que l’air, ou une partie de la portance serait due à un gaz et l’autre à une aile/hélice ?

    Cordialement
    Merci

    Cordialement

    Reply
  5. 5

    Thibault Proux

    Bonjour Runny, merci pour ces questions pertinentes. Ci-dessous mes réponses:
    – L’idée de “gonfler à vide” un dirigeable n’est pas nouvelle en effet. Cependant, je n’ai pas connaissance de projets actuels ou passés se basant sur cette solution technique. Evidemment, l’enveloppe serait rigide et la structure très robuste, ce qui rendrait l’aéronef très lourd. Cela impliquerait donc des dirigeables de très grandes tailles. De plus, l’énergie nécessaire pour “faire le vide” serait importante, d’où des infrastructures au sol conséquentes et énergivores.

    – Oui ! Les dirigeables hybrides sont plus lourds que l’air et utilisent la forme aérodynamique de leur enveloppe pour décoller et voler. Ils utilisent la portance aérostatique (due au gaz) et la portance aérodynamique (due à la forme de l’enveloppe). Les projets actuels tablent sur une répartition respective de 60% et 40% entre les 2 portances. De plus, il y a aussi eu des projets appelés “hélicostats” ou “hélistats” qui utilisaient la portance aérostatique et la poussée propulsive de moteurs (souvent issus d’hélicoptères). Je pense par exemple à l’hélicostat d’Oehmichen utilisant une enveloppe Zodiac, ou plus récemment au Piasecki, équipé de 4 cellules de CH-53, qui a effectué un vol catastrophique en 1975, tuant l’un des pilotes (problème de couplage de mode vibratoire entre les 4 cellules manifestement, Cf. la vidéo sur youtube). Je pense aussi que le SkyHook de Boeing était basé sur cette solution techno.

    Thibault

    Reply
    1. 5.1

      scrominus

      vous avez le lien pour le piasecki?

      Reply
      1. 5.1.1

        Thibault Proux

        Bonjour Scrominus, désolé pour le retard dans ma réponse, le lien de la vidéo du crash : https://www.youtube.com/watch?v=_7jENWKgMPY
        Toujours aussi impressionnant, un mort du coté des pilotes… Des erreurs à ne pas répéter.

        Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2015 Tous droits réservés "Le portail des passionnés d'aviation"