About the author

Thibault Proux

Jeune ingénieur aéronautique et passionné de dirigeables.

Related Articles

6 Comments

  1. 1

    BRESSON Dominique

    “Motorisé par 3 turbopropulseurs alimentés via des panneaux solaires” dites-vous?
    L’archétype du turbopropulseur est la fameuse PT6 et ses innombrables variantes, me semble t-il , non? Alors alimenter une PT6 avec des panneaux solaires, ça mérite des explications…
    Amicalement.

    Dominique BRESSON

    Reply
    1. 1.1

      Thibault Proux

      Bonjour Dominique. Merci de cette remarque tout à fait à propos.
      C’est un abus de langage de ma part, je m’en excuse. A priori il s’agirait plus de moteurs électriques à hélices alimentés par des batteries chargées via panneaux solaires.
      A moins que la génération d’énergie ne serve qu’à alimenter la payload, très gourmande en énergie. Je n’ai pas d’avantage d’infos concernant cette différenciation.

      Plutôt des moteurs électriques que thermiques donc 🙂

      Thibault

      Reply
  2. 2

    le-geant

    Mmmmm… Cette annonce chinoise me laisse plus que perplexe… Connaissant leur capacité à enfumer l’espace médiatique avec des projets douteux, je me demande si ce dirigeable tient réellement ses promesses. Je ne suis pas un expert mais dans cette vidéo on a plus l’impression d’avoir affaire à un ballon stratosphérique plutôt qu’à un réel dirigeable, non ?

    Reply
    1. 2.1

      Thibault Proux

      En effet, il faut garder un regard critique sur cette annonce, d’autant plus qu’aucun résultats de tests n’a été communiqué, et on ne sait rien de l’état de l’aéronef à son retour sur terre… Quant à la vidéo, il faut bien comprendre que l’ascension d’un dirigeable stratosphérique est très similaire à celle d’un ballon strato. Il est en parti gonflé au sol et son volume augmente avec l’altitude. Il me semble aussi logique de gonflé le “nez” du dirigeable alors en position verticale afin de faciliter son ascension. Reste à savoir comment ils gèrent le retour à l’horizontal une fois à 20km d’altitude…

      Reply
  3. 3

    Greg

    5 à 7 tonnes de charge utile cela parait beaucoup. Je ne pense pas que la poussé d’archimède à cette altitude pour un ballon de ce volume soit suffisante pour soulever 7 tonne de charge utile: ne serait-ce pas la masse totale tu ballon? et encore j’ai des doutes. Le calcul mériterait d’être fait

    Reply
    1. 3.1

      Thibault Proux

      Bonjour Greg, très bonne remarque.

      Les infos concernant les dimensions (et donc le volume de gaz) de l’aéronef sont, à mon avis, celles de l’enveloppe au sol. Et même dans cette hypothèse, le volume équivalent (à la louche dans les 10000m3, même si j’ai entendu parler de 18000m3) me parait en effet très faible par rapport à la masse totale “enveloppe + équipements + payload + panneaux solaires + batteries + moteurs”. Ces données sont donc à prendre au conditionnel.

      Thibault

      Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2015 Tous droits réservés "Le portail des passionnés d'aviation"