About the author

Yannick Smaldore

Rédacteur et analyste spécialisé sur les questions de défense. Modérateur sur le site air-defense.net. Consultant et chercheur en relations internationales, stratégie et défense.

Related Articles

10 Comments

  1. 1

    calmac

    Merci pour cet article. Le niveau d’analyse est de loin supérieur à tout ce que j’ai pu lire sur le sujet. Cela fait la force de votre site 🙂

    Reply
  2. 2

    James

    Rien à ajouter comme d’hab
    Merci

    Reply
  3. 3

    pyrignis

    Excellent article, ça fait du bien de vous re-lire!

    Reply
  4. 4

    Yannick Smaldore

    Merci beaucoup pour vos commentaires ! D’autres dossiers (sur des sujets sans doute un peu moins passionnants pour nous autres français) sont en préparation.

    Reply
  5. 5

    Haikai

    Excellent rappel sur l’historique de la construction de la vente des premiers Rafales à l’Inde… 🙂

    Ce dossier montre aussi toute la complexité de l’aéronautique militaire moderne, que je trouve personnellement si passionnante à lire.

    Il manque certes les détails du contrat, qui sont le plus intéressant à analyser pour comprendre le partenariat stratégique établie entre l’Inde et la France sur ce contrat d’armement. Mais le contraire aurait été fort étonnant, puisque ce contrat est pour une grande part encore sous le sceau du secret… 🙂

    Mais je ne doute pas qu’avec un peu de temps, dans un monde médiatisé de plus en plus même en Inde, on apprenne un peu plus du contenu de ce contrat. Qui sera alors certainement analysé par vos soins.

    Reply
  6. 6

    James

    Bonjour Yannick,
    C’est peut-être hors sujet mais j’aimerais bien être clair dans ma tête concernant la COFACE.
    Des bruits courent que la COFACE a financé en partie les 2 premiers contrats export Rafale à savoir pour l’Égypte et le Qatar. Il me semble que ce n’est qu’une garantie pour les industriels au cas où le client ne paie pas, avez-vous des infos ? Merci

    Reply
    1. 6.1

      Bruno Etchenic

      La Coface est un organisme soutenu par l’État qui permet de garantir le client auprès des banques. Comme n’importe quel assureur privé, ses services ne sont pas gratuit. Il se murmure même que c’est principalement eux qui ont consenti à participer a une grosse partie du rabais dans ce contrat.
      La Coface ne paye rien à la place du client, sauf si celui-ci fait défaut.

      Reply
      1. 6.1.1
  7. 7

    Rémi

    On vient d’annoncer une demande de naturalisation indienne de plusieurs pilotes suisses.
    Ils sont tellement dégoûtés d’avoir loupé le rafale, qu’ils veulent intégrer l’Indian Air Force 😉

    Excellent article qui retrace bien les énormes difficultés qu’a remporté Dassault pour avoir finalement une commande. J’imagine que ceux qui ont rédigé l’offre de départ ne sont plus dans l’équipe qui signe le contrat. Quelle frustration.

    Reply
  8. 8

    thierry

    bravo pour cet article très intéressant

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2015 Tous droits réservés "Le portail des passionnés d'aviation"