vendredi 27 mars 2015

Visite du Rafale en Indonésie

Rfaale B (photo Fox3shots)
Le sujet a été à peine évoqué dans la presse française, mais a eu un écho certain dans la presse indonésienne: deux avions Rafale se sont rendu en Indonésie, marquant à la fois l’intérêt de ce pays pour l’avion français, mais également la volonté de Dassault de convaincre sur ce marché jusqu’à présent inédit pour l’avionneur français.

Les deux appareils participaient au LIMA Airshow en Malaisie, autre prospect à l’exportation du Rafale. Sur invitation du ministre de la défense indonésien, les deux appareils ont fait escale sur al base aérienne Halim Perdanakusuma AFB, dans la banlieue de Jakarta, afin d’être officiellement présentés au public indonésien. L’occasion aura également permis à plusieurs pilotes indonésiens de voler en place arrière du Rafale B, tandis qu’un solo display acrobatique était réalisé par le Capitaine Benoit Planche (Connu également sous l'acronyme "Tao"). Notons que les Rafale étaient accompagnés d’un exemplaire de l’A400M ainsi que d’un KC-135 de ravitaillement et de soutien logistique.

jeudi 26 mars 2015

Livraison à l’Inde des deux premiers Mirage 2000 modernisés.

Hier a eu lieu à Istres la cérémonie officielle de remise aux autorités indiennes des deux premiers Mirage 2000 modernisés. Important programme de remise à niveau signé en juillet 2011 et d’une valeur totale de 2,72 milliards d’euros, les deux premiers avions ont été convoyés en France afin d’être modifiés par Dassault Aviation et Thales principalement, mais sous le regard attentif d’équipes techniques envoyées par le constructeur indien HAL, qui sera en charge du chantier de modernisation des 47 autres appareils sur son territoire.

La cérémonie s’est déroulée au centre d’essai en vol de Dassault Aviation, sous la présidence de trois importantes personnalités représentant les principaux acteurs de cet évènement. Son Excellence Arun K. Singh, ambassadeur de l’Inde en France, en présence d’Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation, et de Pierre Eric Pommellet, Directeur général adjoint Systèmes de Mission de Défense chez Thales.


Le communiqué conjoint de Thales et de Dassault Aviation rappelle :

mercredi 25 mars 2015

Faire du neuf avec du vieux : le Close Air Support à l'heure des réductions de budget

Entrainement au CAS entre des JTAC et un A-10. (Source USAF)
   A l'heure où nous écrivons ces lignes, le porte-avions Charles de Gaule entame la seconde moitié de sa mission dans le Golfe Persique, avec à son bord des Rafale et des Super Etendard sollicités pour mener aussi bien des missions de reconnaissance que de bombardement ou de frappe sur des cibles d'opportunité, en soutien aux troupes alliées et aux populations locales notamment.

Le Close Air Support aujourd'hui


   L'occasion est ainsi donnée de reparler d'une des spécialisations du combat aérien les plus emblématiques des conflits récents: le Close Air Support (CAS) ou soutien aérien rapproché. Les frappes dans le cadre de ces missions se manifestent le plus souvent à travers une forme particulière de bombardement qui consiste à tirer avec une extrême précision et souvent à faible distance sur des positions ennemies agressives, parfois au contact direct des troupes alliées.
    Particularité du CAS, le ciblage des unités ennemies implique souvent une forte participation de ces troupes alliées au contact, ces dernières pouvant soit désigner directement les cibles via des désignateurs laser embarqués par des JTAC (Joint Terminal Attack Controllers, des hommes spécialement entrainés pour cette mission), soit fournir des descriptions et des indications de positionnement précis et en temps réel aux pilotes fournissant l'appui feu rapproché. 

Vol d'essai pour ce Rafale en configuration lourde. L'appareil a été régulièrement utilisé au combat avec une pleine charge de bombes propulsées AASM (3 sous chaque aile). Elles peuvent être tirées à 360° autour de l'appareil pour frapper rapidement et avec grande précision une cible désignée par l'avion lui-même ou par les troupes au sol. (Source Dassault)

mardi 24 mars 2015

Crash d’un Airbus A320 de Germanwings

Le vol Germanwings 4U9525 de Barcelone à Dusseldorf s’est écrasé vers 10 h 53 avec à son bord 144 passagers et 6 membres d’équipage.

Pour une raison encore inconnue, l’avion qui sortait de révision aurait effectué une forte descente avant de disparaitre des écrans radar. Un mirage 2000 de la permanence opérationnelle a immédiatement été alerté afin de localiser l’appareil. Celui-ci a été retrouvé sur le massif des Trois Evêchés à une altitude avoisinant 6500ft rendant la zone très difficile d’accès. D’importants moyens de secours ont été mis en place, dont 11 hélicoptères et plus de 600 secouristes. Malheureusement, il semblerait qu’il n’y ait aucun survivant.

lundi 23 mars 2015

Un vent de changement chez Air Austral

La compagnie Air Austral confirmait le mois dernier l’acquisition de 2 B787-8 dits « Dreamliners ». Ces 2 appareils moyen-porteur, d’une capacité de 262 passagers et équipés bi-classes viennent compléter la flotte de la compagnie et répondre parfaitement à ses besoins de desserte de et vers l’Océan Indien. Le premier sera livré en mai 2016, tandis que le second rejoindra la flotte en octobre de la même année.

Air Austral poursuit sa dynamique et prévoit de renouveler sa flotte Long-Courrier actuellement composée de 3 B777-300ER et d’un B777-200LR. En effet, la compagnie accueillera d’ici à fin 2016 deux nouveaux B777-300ER dans le cadre d’un contrat de « lease » d’une durée de 6 ans et demi. Ces derniers viendront remplacer les actuels F-OSYD et F-ONOU et proposeront de nouvelles cabines modernes  avec de nouveaux sièges dernière génération sur l’ensemble de ses trois classes de voyages : LOISIRS, CONFORT et CLUB AUSTRAL. Dans le même temps, Air Austral procèdera au renouvellement complet de la cabine et des sièges du 3ème B777-300ER composant la flotte long courrier de la compagnie. Le B777-200LR est quant à lui remarketé pour une sortie de flotte d’ici à fin 2016.

La compagnie réunionnaise forte de sa nouvelle dynamique vient ainsi renforcer sa position de leader au sein de l’Océan Indien. Elle étudiera à l’arrivée à l’échéance de ce contrat de « lease » d’ici à 2022, le renouvellement complet de sa flotte long courrier.

Airbus célèbre son 9000ème avion livré

Airbus a célébré la livraison de son 9 000ème appareil dans le cadre d’une cérémonie qui s’est tenue le 20 mars 2015 à Hambourg, Allemagne. Cet appareil est le tout premier A321 livré au transporteur vietnamien, VietJetAir. Il rejoindra la flotte de la compagnie entièrement constituée d’appareils de la famille A320, exploitée sur son réseau en pleine expansion d’Asie-Pacifique.

“La livraison de notre 9 000ème appareil vient confirmer le maintien d’une forte demande en faveur de notre gamme complète de produits”, a déclaré John Leahy Chief Operating Officer Customers d’Airbus. “Notre choix d’appareils offerts à ce jour, d’une capacité de 100 à plus de 500 sièges, est inégalé et répond aux besoins de l’ensemble des compagnies aériennes dans cette catégorie, leur assurant une rentabilité maximale et un confort sans compromis, fortement plébiscité par les passagers.”

jeudi 19 mars 2015

Air France met en service sa nouvelle cabine sur le moyen courrier

Air France a opéré hier son tout premier vol équipé de ses nouvelles cabines moyen-courrier entre Toulouse et Paris – Charles de gaulle. Ce vol, effectué par un Airbus A319 tout juste sorti des ateliers d’Air France Industries à Toulouse, marque une étape importante du renouveau de la Compagnie sur ce réseau. Il s’inscrit pleinement dans sa stratégie globale de montée en gamme de l’ensemble de ses services.

50 millions d’euros ont été investis pour repenser cette cabine et la porter au meilleur niveau mondial : sièges en cuir pour les clients Business et Economy ainsi qu’une offre tarifaire adaptée aux besoins de flexibilité, de rapidité et de fiabilité de la clientèle affaires sur le réseau moyen-courrier.

24 Airbus A319 seront équipés au cours du premier semestre 2015, et 25 Airbus A320 dans le courant du premier semestre 2016. Au total, ce sont 7 800 fauteuils qui seront installés. Ils sont le fruit d’un recueil de témoignages d’un panel de voyageurs, clients ou non de la Compagnie, et de prescripteurs de voyage. En tout, ce sont 10 000 témoignages qu’Air France a analysés.