About the author

Yves PAGOT

Yves PAGOT

Ancien de l'armée de l'Air, il est Maître de conférence à Paris Tech. Il utilise toute sa rigueur scientifique pour écrire dans le domaine de l'aviation militaire.

Related Articles

7 Comments

  1. Patrick

    Très bon article de synthèse!

    Reply
  2. Gian

    Ça c’est de l’info, merci

    Reply
  3. ColonelMoutarde

    Merci pour ce retour.

    Reply
  4. Medhy

    Excellent article !

    Reply
  5. Dany40

    Très bon article qui remet en place les vrais priorités de l’aviation de combat de demain … furtivité, connectivité et autres …

    Reply
    1. Lala

      Tout a fait d’accord pour la connectivité, pour la furtivité en revanche, ça dépend du coût en termes d’autres fonctionnalités. Le F35 est un avion moyen sur beaucoup de critères pour une caractéristique dont la pérennité est tout sauf garantie.

      https://en.wikipedia.org/wiki/Quantum_radar

      https://www.youtube.com/watch?v=Ruz6MoHKZn0

      Reply
      1. wagdoox

        Le soucis du F35 c’est d’avoir voulu faire du furtif pour pas cher, donc ils ont comprimé l’appareil malgré les soutes à munitions. Au final ca donne un bombardier chasseur plutôt que l’inverse. Ensuite ils ont voulu faire un iPhone avec ce F35, c’est beaucoup plus complexe, un ingénieur info du rafale disait qu’il fallait tout retester à chaque ligne de code et que les équipes ne peuvent pas être agrandies à l’infini (sauf à en perdre le contrôle). Il disait que ca prendrait 10 à 15 ans en 2010, on est 9 ans plus tard et forcé de constater qu’il avait raison. L’autre solution, c’est d’avoir des matériaux absorbant mais ca coute une fortune, la prochaine génération ce sera de paraitre transparent aux ondes car la mise en réseaux permettra de voir l’ombre magnétique créer par un furtif. Spectra (2) pourrait boucher cette ombre de manière active, ca permettrait de faire des économies monstres. Mais en réalité le but c’est d’être capable d’être furtif, manœuvrant et rapide. Le SCAF “0.5” c’est justement de se dire qu’on peut pas tout faire, donc UCAV en furtif, en manoeuvrant rapide le rafale, et hypersonique le missile hypersonique, d’ou l’importance du réseau. Le NGF devra concentrer une bonne partie de ces capacités et laisser à des drones les taches plus simple, type surveillance d’une toyota et bombardement statique non protégé.

        Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2018 © Tous droits réservés "Portail Aviation - LPPA".